Sélectionner une page

Le vélotaf est un concept qui prend de l’ampleur dans les villes. De plus en plus de personnes prennent l’habitude de se rendre au travail à vélo. Cette pratique offre plusieurs avantages et certaines entreprises encouragent cette initiative à travers des indemnités kilométriques. Toutefois, le vélotaf nécessite de choisir le bon équipement en fonction de ses besoins.

Ainsi, selon votre trajet quotidien, vous devrez choisir le vélo le plus adapté. Si vous n’arrivez pas à vous y retrouver parmi la multitude de modèles disponibles sur le marché, nous vous proposons un tour d’horizon des facteurs à prendre en compte quand on veut s’équiper d’un vélo pour le vélotaf.

Quel vélo pour aller au travail

Conseil sur le choix du vélo pour le vélotaf

Quel vélo pour aller travailler ? Quel vélo pour le vélotaf ? Depuis peu, ces genres de questions reviennent assez souvent sur les forums. Le terme « vélotaf » provient de la contraction des mots « vélo » et « taf ». C’est un concept qui désigne les trajets à vélo depuis son domicile jusqu’à son boulot. Les personnes qui adoptent cette pratique sont qualifiées de « vélotafeurs ».

Même si ce moyen de transport est répandu aujourd’hui, il nécessite de choisir un vélo de ville adéquat pour se sentir à l’aise et en sécurité sur chaque parcours. En effet, les trajets professionnels ne sont pas les mêmes chez tout le monde. 

Pour déterminer quel vélo choisir pour aller travailler, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • L’usage : pour les trajets velotaf  (10 à 20 km par jour), opter pour un vélo classique peut être une option valable. Si néanmoins vous souhaitez une conduite plus confortable et adaptée à des temps de trajets plus longs, et surtout ne pas arriver en sueur au bureau ,   choisir un VAE reste l’option la plus conseillée.
  •  La maniabilité : dans un environnement urbain qui présente de nombreux obstacles, il est important de ne ressentir aucune gêne à la conduite et d’avoir une bonne assise (une selle confortable par exemple et surtout des pneus « ballon » pour absorber les chocs plutôt que des pneus étroits) . Afin de manœuvrer rapidement dans la circulation, contrairement à ce que l’on peut penser il est plus efficace d’avoir un vélo un peu compact de 24’’ par exemple qui reste très confortable y compris sur les pavés, et une position intermédiaire de conduite plutôt qu’un grand vélo de 27, 28 ou 29’’et une position très redressée. En effet, cela permet de limiter les temps de réaction et d’être plus agile dans la circulation. De même un guidon étroit est plus efficace qu’un guidon large pour circuler dans le flux de voiture.  
  • La sécurité de conduite : pour se rendre au travail en toute sérénité, la sécurité du conducteur doit être un critère à ne surtout pas négliger. Les freins doivent être fiables, puissants pour stopper le vélo en toute circonstance mais progressifs pour ne pas arrêter le vélo trop brutalement. Les VAE possédant des freins à disques  hydrauliques sont efficaces, puissants et offrent de très bonnes garanties quand la météo est humide. 

La sécurité du vélo : le vol de vélo est un fléau pour les cyclistes. Ainsi être équipé d’un système antivol performant reste une priorité. L’apport du numérique dans le système de sécurité des VAE offre une protection supplémentaire et permet de payer son assurance moins chère : Un système de verrouillage électronique et l’alarme sonore reliée au smartphone, comme chez le vélo Iweech est ultra sécurisé.

Aller au travail en vélo

Les avantages d’adopter le concept du vélotaf

Utiliser le vélo pour aller travailler vous permet de gagner du temps sur vos trajets en évitant les embouteillages. En ville, en optant pour le VAE, vous vous déplacez plus rapidement qu’en voiture. D’autant que ce vélo peut atteindre une vitesse de 25 km/h. Vous ne risquez donc pas d’arriver en retard au travail. Vous pourrez aussi faire des économies sur les différents frais liés à l’utilisation d’une voiture (stationnement, péage, carburant, assurance…).  Vous allez aussi dans le bon sens pour votre santé et celle de la planète puisque les émissions liées au VAE sont nulles et que malgré l’aide de l’assistance électrique vous devez tout de même pédaler et produire un effort.

En tant que vélotaffeur, vous avez également la possibilité de bénéficier du forfait mobilité durable. C’est un dispositif financier qui peut être mis en place par un employeur pour prendre en charge les frais de déplacement des salariés qui utilisent un moyen de transport alternatif (comme le vélo électrique par exemple). Ce dispositif vient remplacer l’indemnité kilométrique vélo (IKV). Toutefois, il faut souligner que cette compensation financière n’est pas obligatoire. Le montant de la compensation et les modes de prise en charge sont définis par l’employeur.

Le montant est limité à 500 euros maximum par an et par salarié. Lorsque le dispositif est mis en place, tous les salariés qui utilisent un vélo pour aller travailler peuvent en bénéficier. Pour cela, ils devront fournir un justificatif qui montre qu’ils utilisent un moyen de transport durable pour se rendre au travail. À défaut du justificatif, ils peuvent fournir une attestation sur l’honneur.

Notez que le forfait mobilité durable et l’indemnité kilométrique vélo sont cumulables avec d’autres aides, notamment celles de l’Etat et des collectivités territoriales. Un autre avantage de ce mode de transport est qu’il est respectueux de l’environnement. En plus, le vélotaf est bénéfique pour la santé. En effet, aller au travail en vélo au quotidien permet de pratiquer une activité physique régulière. Cela offre de nombreux avantages tels que : amélioration des conditions de santé, perte de poids, renforcement des muscles, lutte contre les maladies cardio-vasculaires, etc.

quel vélo pour velotaf

Quel coût peut représenter un VAE pour le vélotaf ?

Le prix d’un VAE varie drastiquement en fonction des matériaux utilisés, de la puissance du moteur, de la capacité de la batterie et de son lieu de fabrication. Un vélotaf fiable et de qualité représente un investissement. Néanmoins, en prenant en compte l’amortissement de l’achat et des coûts d’utilisation du VAE (entretien, recharge, assurance…), le vélo apparaît bien souvent comme une alternative moins coûteuse que d’autres moyens de transport. Il est communément admis qu’un bon VAE urbain fiable et efficace nécessite un investissement de l’ordre de  2000€ à 3000€ .

Le coût de recharge vs l’essence

En premier lieu, il suffit de comparer le coût de la recharge d’une batterie de VAE par rapport à l’essence d’un scooter ou d’une voiture. Prenez l’exemple d’un vélotaf équipé d’une batterie lithium-ion de 500 Wh. Sachant que le coût de recharge est d’environ 0,15 euro le kWh, une recharge complète coûtera 0,5 kWh x 0,15 euro, soit 0,075 euro. Si l’autonomie moyenne du vélo est de 80 km, le prix par kilomètre fera 0,075/80, soit 0,000 94 euro. En admettant que vous parcouriez 4000 km/an, le coût de la recharge d’un vélo à assistance électrique sur une année sera de 4000 x 0,000 94, soit 3,75 euros. Prenez maintenant un scooter qui consomme 4L/100km. Sur une année, vous allez débourser 0,04 x 4000 x 1,5, soit 240 euros pour alimenter votre véhicule en essence. Dans le cas de la voiture, l’écart de prix sera encore plus élevé.

Le budget pour l’entretien

Les coûts d’entretien d’un VAE sont quasiment les mêmes que ceux d’un vélo classique. Il est souvent conseillé de faire une à deux révisions par an pour préserver les performances du vélotaf et éviter d’éventuels problèmes techniques. Une révision coûte en moyenne 50 euros. À cela peuvent s’ajouter d’autres frais liés à des réparations diverses et au remplacement de certains composants usés (patins de freins, pneus, chambres à air…).

Il faudra également prévoir le coût de changement de la batterie. Celle-ci doit être remplacée en moyenne tous les 4 ou 5 ans et son prix peut aller de 500 à 700 euros en fonction de la marque et de sa capacité. En prenant un prix moyen de 600 euros, le coût d’utilisation de la batterie sur une année sera de 120 euros. Ce qui reste toujours moindre comparé aux coûts d’entretien et réparation des véhicules motorisés.

Pour ce qui est de l’assurance, le VAE est considéré comme un vélo classique aux yeux de la loi. De ce fait, souscrire à une assurance responsabilité civile suffit amplement.

Les accessoires et équipements indispensables pour le vélotaf

Pour optimiser vos déplacements sur vos trajets professionnels, il est également nécessaire d’être bien équipé. Parmi les équipements vélotaf incontournables, vous devez disposer :

  • d’un kit de réparation
  • d’un casque de qualité
  • d’un feu avant (blanc) et arrière (rouge)
  • de réflecteurs
  • d’un rétroviseur et d’une sonnette, etc.

Pour transporter aisément vos affaires, vous pouvez opter pour un sac à dos ou un système de bagagerie (porte-bagages, panier ou sacoches). Il faudra aussi prévoir un antivol pour la sécurité de votre vélo. À ce niveau, vous avez le choix entre plusieurs solutions : antivol U, antivol rigide pliable, antivol avec alarme, chaîne/câble antivol, etc. Outre les équipements vélotaf, il faudra aussi penser aux accessoires.

En effet, vos vêtements habituels ne sont pas forcément adaptés pour faire le trajet jusqu’à votre lieu de travail, surtout s’il s’agit d’un long parcours. Dans ce cas, il peut être intéressant de vous munir de vêtements techniques pour ne pas arriver au travail en sueur ou vous protéger de la pluie le cas échéant. Optez pour des vêtements respirants et déperlant . Privilégiez des vêtements vélotaf aux couleurs lumineuses pour que les autres usagers puissent vous remarquer sur la route. Pensez également à emporter une paire de chaussures de rechange en cas de pluie.

Le VAE Iweech : un excellent choix pour le vélotaf

Le VAE Iweech c’est le smartbike conçu par des cyclistes vélotafeurs et assemblé en France.

Il allie la simplicité et l’intelligence, pour une sécurité et un plaisir de conduite maximisés.

Son cadre en aluminium haute densité lui confère un design à la fois robuste et moderne. Il est compact (24’’) avec un équilibre parfait pour une maniabilité sans équivalent. Facile à enjamber, il convient au plus grand nombre.

Il est équipé d’un puissant moteur pédalier Brose haute performance qui offre un couple de 90 NM et une vitesse d’assistance de 25 km/h. Celui-ci est alimenté par une batterie Li-ion de 497 Wh extractible qui offre une autonomie de 70 à 90 km d’usage optimum et jusqu’à 190 km en mode intelligent.

Avec Iweech découvrez un monde de fluidité : Le moteur est associé au système intelligent « smart contrôle » exclusif et breveté Iweech qui permet de transformer chacun de vos trajets professionnels en moment de plaisir. À chaque coup de pédale, l’assistance intuitive vous fournit le juste niveau de puissance dont vous avez besoin. En effet avec Iweech pas de besoin de vitesse, ni d’écran, ni de manette pour gérer l’assistance, il est 100% automatique. Montez, pédalez et Iweech fait le reste.  

Le poste de pilotage est ainsi simplifié à l’extrême parce que moins on a de choses à gérer en conduisant, plus on a l’esprit libre pour profiter du trajet et plus on est disponible pour réagir et veiller à sa propre sécurité  

Avec son poids de 18.5 kg, ce VAE vélotaf est plutôt facile à manier. Il intègre plusieurs accessoires pratiques inclus dans le prix  : garde-boue, alarme antivol, trousse à outils (comportant des clés de différentes tailles, des réflecteurs et une sonnette), et des accessoires additionnels comme le panier avant (disponible en option), etc. Pour ce qui est de la sécurité, ce vélo embarque des freins à disques hydrauliques qui sont efficaces, même sur routes humides. Grâce à ses phares Supernova, vous profiterez d’une excellente visibilité la nuit.

100% connecté IWEECH vous propose de nombreux services additionnels via son application disponible pour les smartphone Android et IOS .